Explorer

Ouvrir des voies de dialogue par la recherche.


Nouvelles

Afficher tout

04.07.2018

Cinq hommes de partout au pays qui continuent à améliorer l’industrie agricole ont été choisis pour se joindre au Temple canadien de la renommée agricole en 2018. Ted Bilyea, Peter Dhillon, Wilf Keller, Larry Martin et l’honorable Gerry Ritz seront officiellement intronisés au Temple national de la renommée lors d’une cérémonie le dimanche 4 novembre 2018 à Toronto, en Ontario.

22.06.2018 · améliorer le capital naturel

C’est une période emballante pour le secteur agricole et agroalimentaire canadien. L’ICPA contribue de façon tangible au secteur en engageant des dialogues, en synthétisant les idées pertinentes et en menant des recherches de qualité sur les politiques, dans le but d’optimiser la croissance du secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire du Canada dans les quatre domaines clés suivants : (1) améliorer le capital naturel; (2) optimiser la croissance; (3) faciliter le commerce; (4) assurer la confiance du public.

14.12.2017 · gagner la confiance du public

L’ICPA, de même qu’un grand nombre d’organismes agroalimentaires comme le Réseau pour une alimentation durable et la Fédération canadienne de l’agriculture, est actuellement en consultation active avec le gouvernement du Canada au sujet de l’élaboration d’une politique alimentaire nationale. Ce rapport examine de quelle façon l’importante question de la gouvernance d’une politique nationale pourrait être traitée.

Ressources

Afficher tout

30.09.2018 · améliorer le capital naturel

(disponible en anglais seulement) Dans le présent article commandé par l’ICPA, l’auteur traite de l’importance des technologies génomiques dans le secteur de l’élevage, qui peuvent renforcer la compétitivité de l’industrie en réduisant à la fois le coût des intrants et les émissions de GES grâce à leurs effets sur l’efficience alimentaire.

20.09.2018 · améliorer le capital naturel

(disponible en anglais seulement) Dans ce document commandé par l’ICPA, l’auteur analyse d’abord les liens entre les programmes de soutien du gouvernement canadien, notamment la gestion des risques de l’entreprise (GRE) et la performance de l’environnement agricole et la neutralité de production des programmes de GRE.

30.07.2018 · rapport annuel

C’est une période emballante pour le secteur agricole et agroalimentaire canadien. L’ICPA contribue de façon tangible au secteur en engageant des dialogues, en synthétisant les idées pertinentes et en menant des recherches de qualité sur les politiques, dans le but d’optimiser la croissance du secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire du Canada dans les quatre domaines clés suivants : (1) améliorer le capital naturel; (2) optimiser la croissance; (3) faciliter le commerce; (4) assurer la confiance du public.

Découvrir

Afficher tout

25.09.2018 · optimiser la croissance

Lorsque le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) a demandé à l’Institut canadien des politiques agroalimentaires (ICPA) d’entreprendre cette étude en mars 2018, l’ICPA s’est penché avec beaucoup d’intérêt sur la façon dont les stratégies de croissance du rapport Barton pourraient être intégrées à un cadre stratégique et réglementaire renouvelé en matière d’agriculture, d’alimentation et de […]

24.08.2018

Ce projet rassemble un certain nombre d’étudiants au doctorat qui se penchent sur des questions d’ordre physique, scientifique, juridique et économique liées à l’utilisation de l’eau dans le secteur canadien de l’agriculture. Un premier séminaire de l’ICPA a été tenu en juin pour amorcer le projet, lequel a accueilli les conférenciers suivants : l’économiste Glenn Fox, Ph. D., de l’Université de Guelph, l’avocat Jamie Benidickson, de l’Université d’Ottawa, et la scientifique Elizabeth Pattey, d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les boursiers au doctorat poursuivront leur collaboration sous la tutelle de l’ICPA, dans le but de rédiger des documents universitaires originaux sur divers aspects de l’agriculture et de l’utilisation de l’eau au Canada.

23.08.2018

Ce projet est axé sur les interactions entre l’agriculture et les changements climatiques. Comme le secteur agricole contribue à la fois aux émissions mondiales de gaz à effets de serre (GES) (le secteur produit du dioxyde de carbone [CO2], de l’oxyde nitreux [N2O] et du méthane [CH4]) et à la réduction de ces émissions (les terres agricoles sont essentielles à la séquestration du carbone et réduisent par conséquent les émissions de GES), l’Institut canadien des politiques agroalimentaires (ICPA) se penche actuellement sur les progrès et les voies possibles vers l’atteinte d’une économie agricole zéro carbone et d’une croissance propre dans le secteur agricole.